︎ INSTAGRAM
︎   GALERIE D’ART ET VENTE
         • Singulart     
         • Kazoart










«Adolescents de 15 ans, le directeur du collège a mis à notre disposition une pièce que nous avions transformée en atelier. Nous étions 3 - 4, encadrés par le professeur de dessin, autodidacte, qui ne quittait sa petite ville natale d'Homs qu'en des rares occasions. Nos discussions passionnées avaient pour seul support les quelques cartes postales de tableaux des grands maîtres impressionnistes, que notre professeur possédait

À l’école des Beaux-Arts de Sofia, alors sous influence soviétique, Tariffe Raslain apprend durant ses six années d’étude, le métier d'artiste-peintre : technique traditionnelle, dessin académique, anatomie, perspective… Parallèlement il se lie d’amitié avec quelques artistes avant-gardistes, profitant ainsi de leurs expériences.

À Paris, assoiffé de culture et à la recherche de nouveaux horizons, il s’inscrit à l’École supérieure des Beaux-arts de Paris pour y apprendre encore d’autres approches de l’art visuel. Il s’oriente ensuite vers l’École des arts décoratifs de Paris, en photographie. Il parfait également sa culture artistique théorique par l'obtention d'un diplôme d’étude approfondie en histoire de l'art à l'Université Paris 1 Sorbonne, sous la direction de Monsieur Marc Le Bot.
Désormais, certaines de ses toiles font parties de la collection nationale du CNAP (Centre National des Arts Plastiques) et de la Ville de Paris…

Des nouvelles technologies, Tariffe Raslain se plaît à signaler qu’il était un des rares peintres à s’initier en 1987 à l’art numérique, qu'on appelait alors « infographie », et ce grâce au soutien de la « Mission nouvelle technologie » du Ministère de la Culture. À ce stade encore embryonnaire, l'ordinateur ne possédait que seize couleurs !

Ces deux stages en infographie et en vidéo ont abouti à la réalisation d’un court métrage de cinq minutes intitulé : « Histoire d’une image ». Tariffe Raslain cyber peintre , c’est donc l’intitulé du reportage télévisé sur sa peinture numérique, par France 3 en 1999.

« En tant que peintre, mon but, est d’apporter le maximum de plasticité à l’écran. »

Animé par cette inspiration, il réalise dès lors de nombreuses œuvres numériques. Un autre film court a été réalisé sur sa peinture pour le compte de CANAL+ sous le titre « Reflet ».

Après son intervention au Caire sur le thème « art et nouvelle technologie » en 1998, il s’est investi dans la réalisation de son livre de calligraphie arabe sur des extraits de la poésie de Jalal-al-dîne al Rûmi, intitulé : « Rûmi le Passionné d’Amour » conçu entièrement à l’ordinateur. « Ce livre est la synthèse de ma culture orientale innée et ma culture occidentale acquise. »

Sa recherche de nouvelles exploitations de l’art numérique a aboutie à une synthèse qui permet de voir les couleurs sur un corps en mouvement, sur fond de musique électronique. Cette performance débute habituellement les vernissages de ses réalisations en art visuel.

Tariffe Raslain continue son œuvre dans son atelier à Saint-Ouen. 













Né en Syrie

FORMATION
DEA Histoire de l’Art contemporain – méthodologie et analyse, Sorbonne Paris I, 1980
École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris, 1976
École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Sofia, Bulgarie, 1971

AUTRES FORMATIONS

Formation en multimédia,  ADAC, 1995 - 1996
Formation de vidéo, Grand Canal, 1988
Perfectionnement atelier vidéo et infographie,1987
3e cycle en histoire de l’art contemporain - méthodologie et analyse, Paris 1 Sorbonne, 1982
1e année, 2e cycle, section photographie, ENSAD, 1977

CALLIGRAPHIE

Réalisation d’un livre en calligraphie sur des textes de Rûmi ( XIIe siècle),
Rûmi, le passionné d’Amour, éditions Al Bouraq, 2005
Tapisseries pour l’aéroport du Roi Khalid, Arabie Saoudite, 1983

PUBLICATIONS

Interview France culture «Double culture», 2005
Raslain : « du geste et des couleurs », MACWORLD, Février,1998
Reportage télévisé «Raslain, cyber peintre» France 3 - journal régional, 1997
Intervention «Bilan et perspective de l’art contemporain» Biennale du Caire, 1996
Intervention «Multimédia et création», Toulouse, 1996
«Paintings depicting my ambiguous reactions to an urban environment», Revue «Leonardo», N°2, Great Britain, 1981

EXPOSITIONS & SALONS

Institut du monde Arabe «Regards croisés» / interview télévisé,  2008
MAC 2000, Grand Palais, 1986
Salon Figuration Critique, 1982 - 1985
Salon de Montrouge, 1979 - 1983
Salon «Grands et Jeunes d’aujourd’hui» 1978 - 1981
Salon «Bilan d’art contemporain» au Québec 1980
Salon «Travaux sur papier» Villeparisy, 1977
Salon international de la Peinture de  Monaco-Prince Rainier (Prix du Jury)
Foire international de la peinture au Coliseum de New-York,

EXPOSITIONS PERSONNELLES

House Art Galerie, Damas, suivi d’un interview télévisé, 2009
Médiathèque Jacques Baumel, expostion/performance: «Corps & couleurs», Rueil-Malmaison, 2009
Château de Saint-Ouen, exposition/performance: «Corps & couleurs» 2005
Galerie des Beaux-arts, Paris, 1988
Profil Gallery , New-York, 1984
Galerie Limugal, Paris ,1983
Centre d’art de Montreux, 1979
Galerie de la cité des arts, Paris, 1977

ART NUMÉRIQUE

Expositions de groupe : Centre George Pompidou 1981, Palais de Tokyo 1982, « Paris cité », «FAUST» Toulouse, «Troy Pixel» 1996
Film vidéo-infographie « Histoire d’une image » 1988, C.N.A.P
Film vidéo : Peinture «Reflet» 1986 C.N.C/Canal+

COLLECTION PUBLIQUE

La ville de Saint-Ouen
Fond National d’Art Contemporain, Paris
Ville de Paris
Hôtel de la Ville de Paris


© Tariffe Raslain, tout droits réservés